Siem Reap

Agréable petite ville (touristique) et point de départ des visites de Angkor Wat.

Siem Reap est à Angkor Wat ce que Sihanoukville est à Koh Rong, à savoir un passage obligé, le point de départ de l’excursion. Votre (vos) journée(s) de visite des temples sera(-ont) extrêmement fatigante(s), loger tout près avant et après ne sera donc certainement pas un luxe !

Logement

Point de chute de tous les visiteurs d’Angkor Wat, Siem Reap regorge évidemment de logements ! Nous avons logé à l’Est de la Siem Reap River, à savoir le côté plus “calme” de la rivière. La ville n’est pas grande donc le quartier plus festif est très facilement accessible à pied.
Toutes les personnes chez qui vous logez pourront bien évidemment vous renseigner et vous conseiller sur votre visite des temples.
N’hésitez pas à leur poser toutes vos questions pratiques :

  • comment vous rendre aux temples et à quelle heure
  • comment obtenir vos tickets d’entrée
  • prendre un petit déjeuner avant de partir ou emporter un pique-nique

 

A voir/ à faire

Est-il nécessaire de le présicer ? 🙂

 

Les prix des tickets d’entrée ont doublé la veille de nos arrivée à Siem Reap, ce qui nous a amené à prendre la décision de ne consacrer qu’une journée à la visite des temples d’Angkor Wat. Bien évidemment, une journée seule ne suffit pas du tout pour voir la totalité du site. Nous savions donc que nous allions devoir sélectionner les temples sur lesquels nous concentrer.

Pour nous déplacer, nous pensions initialement prendre un vélo, mais nous nous y sommes pris au dernier moment et, période de nouvel an chinois aidant, il n’était plus possible d’en trouver nulle part… Y aller à pied est exclu (c’est trop loin et trop grand), nous avons donc dû nous faire à l’idée d’utiliser un tuk-tuk, même si cette façon plus confortable de visiter va à l’encontre de notre conception du backpacking.

Mais finalement, nous avons été ravis de nous déplacer en tuk-tuk pendant toute cette journée pour le moins exténuante !

Voici comment notre visite s’est déroulée :

Nous nous sommes levés à 3h du matin et avons donc commencé à marcher le long de la route en direction des temples en étant quasi persuadé de trouver un tuk-tuk, car nous avons eu l’habitude d’en voir et d’en entendre à tout heure du jour et de la nuit dans toutes les villes principales visitées en Asie jusque là. Nous avons vite déchanté… Il faut croire qu’ils étaient tous pris d’assaut. Un petit moment de stress en marchant… jusqu’à ce que qu’un sauveur arrive ! Il s’agissait très probablement du tout dernier tuk-tuk disponible dans tout Siem Reap (du moins c’est l’impression que nous avons eue). Il nous a demandé si nous avions notre ticket d’entrée. Puisque nous ne l’avions pas encore, il nous a emmenés au point de vente qui se trouve sur la Street 60, au rond-point Apsara Circle Garden. Il y avait déjà (ou plutôt encore) beaucoup de monde, mais heureusement beaucoup de caisses ouvertes également. Nous avions pris une photo d’identité avec nous car nous avions lu auparavant qu’il fallait en donner une, mais vous n’en avez en fait pas besoin car ils prennent une photo de tout le monde eux-mêmes et préparent votre pass avec cette photo-là. En revanche, prévoyez votre argent liquide.

 

.
.
.

Lire la suite

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.