Valparaiso

TRANSPORT
Y arriver depuis l’aéroport de Santiago : prendre un bus vers le centre (1700 CHP) et s’arrêter au Terminal Pajaritos. De ce terminal partent des bus vers Valparaiso environ toutes les 10 minutes pour 3000 CHP par personne. Le trajet dure environ 1h30.
Aller à La Serena depuis Valparaiso : nous avons choisi la compagnie de bus Tur-Bus, qui est très fiable, et avons payé 7 200 CHP chacun. Le trajet dure … heures.
Dans Valparaiso même : on peut facilement se balader à pied, mais il y a également beaucoup de collectivos qui passent partout à quelques minutes à peine de décalage. Contrairement à Santiago, il n’y a pas d’arrêt de bus officiel à Valparaiso. Vous pouvez donc faire signe à un bus n’importe où dans la ville et il s’arrêtera. Ils sont en outre très bon marché : pour nous rendre du cerro Miraflores au terminal des bus, nous avons payé 800 CHP pour 2. La conduite des chauffeurs de bus peut faire un peu peur, ils conduisent assez vite et sèchement, même dans les petites rues qui tournent et qui montent ou descendent (tout en étant au téléphone), mais il y a une explication : les chauffeurs de bus de Valparaiso (et sûrement ailleurs dans le pays) seraient payés “à la commission”, soit au nombre de personnes qu’ils prennent. Il est donc dans leur intérêt d’aller un peu plus vite, afin de pouvoir prendre plus de monde. C’est également pour cette raison qu’ils s’arrêtent un peu partout à la demande.
LOGEMENT
Même si cela demande de grimper un petit temps, on a bien aimé loger en haut d’un cerro. Les alentours des cerros Alegre et Miraflores sont très agréables.
SE NOURRIR
Une des choses qui nous ont le plus surpris à Valparaiso est la pléiade de restaurants que l’on y trouve. Les rues, qu’il s’agissent des artères principales ou des étroites ruelles très pentues, regorgent d’établissements de tous genres et surtout très bon marché. C’est également très facile de manger sur le pouce : on trouve des offres très intéressantes un peu partout dans le centre, comme “completo italiano + bebidas” à 1 300 CHP.
A VOIR/A FAIRE
Simplement se balader et flâner dans les rues et ruelles. N’hésitez pas à emprunter les escaliers afin de prendre de la hauteur et d’avoir vue sur la ville, le relief et la mer, mais également de pouvoir admirer les nombreuses peintures murales. En effet, Valparaiso est une ville très colorée où l’art prédomine.
Si vous souhaitez avoir des explications architecturales, culturelles ou historiques, sachez que beaucoup de guides offrent des tours du centre ville à pied. Nous en avons rencontrés pas mal. Ils sont souvent gratuits et demandent simplement un pourboire.
Malheureusement, ne comptez pas sur la situation géographique de la ville pour profiter de la plage et de la mer. Elles sont pas vraiment accessibles à cause de la gare et du port.
Valparaiso semble être également un endroit propice à l’étude. C’est une ville universitaire et donc très jeune. Pourquoi ne pas y prendre des cours d’espagnol pendant quelques jours/semaines ?

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.