Mandalay

Mandalay est la deuxième plus grande ville de la Birmanie et une ancienne capitale royale.
Nous n’y sommes pas restés très longtemps, mais nous avons pu faire ce que nous voulions.

A voir/à faire

Le Palais royal

Mandalay abrite le dernier palais royal de la dernière monarchie birmane. Il est très impressionnant et est protégé par 4 ramparts de 2 km chacun formant un carré parfait, ainsi que des douves. Les étrangers ne peuvent y pénétrer que par l’entrée Est. Selon les ouï-dire, la visite serait limitée à une toute petite partie du palais. Nous nous sommes donc contentés de l’admirer de l’extérieur.

.

Mandalay Hill

Tout en haut de la Mandalay Hill se trouve un temple magnifique duquel on a une très belle vue de la ville et du coucher de soleil. Il s’agit donc, à nouveau, d’une activité à privilégier en fin de journée. La vue se mérite cependant, puisqu’il faut gravir pas moins de 1 700 marches. La montée est ponctuée de petites échopes et de statues. Attention, lorsque vous arriverez tout en haut, on demande au étrangers, exclusivement, de s’acquitter de 1 000 MMK. Pas la peine de sortir votre portefeuille, redescendez quelques marches plus bas et installez-vous sur un des petits bancs/murets qui se trouvent tout le long du mur de la pièce recouverte de mosaïques scintillantes. La vue est exactement la même, et vous êtes bien installés. La colline n’est pas si éloignée du centre que ça, mais le soir, dans le noir, après avoir gravi toutes les marches, un tuk-tuk est le bien venu pour rentrer. Encore une fois, les conducteurs se ruent sur les touristes, mais n’acceptez pas la première proposition qu’on vous fera. Nous avons marchandé et réussi à obtenir une course à 8 000 MMK pour nous rendre à l’angle de la 30th et de la 81st street, soit à 8 km.

.

Les cités royales

Mandalay est entourée d’anciennes cités royales remplies de temples et de statues. On conseille souvent de les visiter en calèche et pas à pied car elles sont fort étendues. En ce qui nous concerne, nous voulions surtout voir le U Bein Bridge, le plus long pont en teck du monde (1,2 km), qui se situe dans l’ancienne capitale Amarapura. Nous nous y sommes rendus à vélo en longeant l’Irrawaddy River, ce qui permet de voir des scènes interpellantes de par la pauvreté et la saleté dans lesquelles les habitants vivent en semblant pourtant tellement plus heureux que les plus nantis d’entre nous, mais également de très beaux paysages de l’autre côté du fleuve. La route n’est cependant pas toujours facile à cause du sable et des innombrables camions qui vous frôlent, car le port est tout près.
Le pont surplombe le Taungthaman Lake. En le traversant vous pourrez observer des pêcheurs à la canne ou au filet, des canards, des oies, des jeunes mariés en train de faire leurs photos de mariage,… Les barques colorées offrent un décor parfait pour les férus de photographie. Contrairement à beaucoup d’autres sites touristiques, nous vous conseillons de ne pas vous y rendre en fin d’après-midi, car c’est le moment où des cars entiers de touristes arrivent pour le coucher de soleil. Or, il faut justement s’éloigner du pont pour pouvoir prendre les plus beaux clichés. N’hésitez pas à y aller un peu plus tôt et à vous renseigner pour louer une barque et prendre de la distance.

.

Se restaurer

Nous sommes allés tous les soirs au même restaurant : le Shan Mama. Ce n’est pas pour rien que nous avons demandé au tuk-tuk de nous déposer à l’angle de la 30th et de la 81st street ! Il s’agit d’un petit resto très typique qui ne paye pas de mine au premier abord, mais où vous mangez de vrais plats birmans, succulents, en quantité et vraiment bon marché ! Le dimanche soir, il y avait tellement de monde qu’il fallait partager sa table avec d’autres voyageurs. L’occasion de faire de chouettes rencontres. Par contre, ce succès a donné lieu à des oublis de commandes… Pour les autres soirs, rien à dire, on vous le conseille vivement !

Le marché

Si vous aimez les marchés, celui de Zegyo est à voir. Très vivant et offrant une très large diversité de fruits et légumes. Plus agréable que celui de Yangon !

En résumé

Deux jours sur place suffisent amplement pour visiter Mandalay. Si vous devez vous limiter dans votre liste des choses à voir en Birmanie, en toute honnêteté, vous pouvez même ne pas y aller sans culpabiliser.

 

Lire la suite

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.