Sa Pa

Sapa fut un vrai coup de coeur au Vietnam et en Asie en général. Il se peut donc que nous ne soyons pas très objectifs… Mais on n’exagère pas du tout en disant que si vous ne devez voir qu’un seul endroit au Nord de Hanoi, c’est Sapa !
La ville de Sapa en elle-même est assez agréable mais extrêmement touristique, c’est pourquoi il ne faut pas s’y attarder. Là où il faut aller, c’est dans les petits villages nichés au coeur des rizières tout aux alentours.

Logement

Nous ne pourrions pas vous recommander meilleur endroit que chez Mary Homestay, situé à 10 km du centre de Sapa.
Pour vous y rendre, si vraiment vous n’aimez pas marcher, vous pouvez prendre un taxi, mais y aller à pied en vaut tellement plus la pleine (et fait économiser de l’argent) ! C’est en légère descente constante, ce qui fait qu’on ne se rend pas compte que l’on fait 10 km, et surtout, la vue que vous aurez, s’il ne fait pas brumeux, est époustouflante ! Vous pourrez vous arrêter comme bon vous semble et admirer les innombrables rizières verdoyantes qui recouvrent la vallée et les collines.

.

Il n’y a qu’à cet endroit-là que nous nous sommes dit « c’est ça l’image qu’on avait du Vietnam, c’est exactement ça qu’on voulait voir ! » Attention, sur le chemin, vous croiserez ou vous ferez suivre par des femmes et jeunes filles en costume traditionnel, avec leurs bébés sur le dos, qui vous demanderont votre nom, votre pays d’origine et essayeront d’entamer la conversation. Elles vous proposeront de les suivre car elles connaissent les meilleurs endroits pour dormir et peuvent vous faire visiter. Même si elles ont l’air sympathiques, résistez et ne les suivez pas, ne leur achetez rien. Elles enverront des enfants qui tenteront de vous vendre des bracelets faits main avec un regard censé vous faire craquer, mais dites « non » poliment et passez votre chemin. En effet, même si on ne voit pas le mal qu’il y a à leur faire plaisir en leur achetant un petit quelque chose, encourager ces pratiques ne leur rend en fait pas service, bien au contraire. Les autorités locales, ainsi que Mary, luttent contre celles-ci car elles favorisent la pauvreté. Les enfants ne vont pas à l’école, ils sont forcés de vendre, ils n’apprennent donc rien et sont par conséquent voués à rester dans leur village à continuer de compter sur les touristes pour gagner de l’argent.
Une fois vos 10 km parcourus, vous arriverez chez Mary, ou plutôt chez une famille locale que Mary aide en gérant l’aspect « homestay ». Vous verrez, c’est une petit bout de femme super accueillante, souriante, dynamique, drôle, qui parle très bien anglais et qui dédie son temps à aider les locaux. Elle vous fera sentir comme chez vous !
Vous aurez le choix entre 1 chambre privée ou un dortoir commun. Pour le repas, tout le monde met la main à la pâte et l’ambiance est géniale, surtout les soirs de barbecue !

.

Nous y avons fait de belles rencontres avec qui nous sommes toujours en contact.
Si, par contre, il vous faut une chambre à Sapa-même, car vous venez d’arriver ou que vous reprenez bientôt un bus, nous vous recommandons le « Sapa Romance Hotel ». Belles chambres, personnel très gentil, bon petit-déjeuner et bien situé. Nous y sommes arrivés à 4h au matin et ils nous ont autorisé à dormir sur le canapé gratuitement et à prendre le petit déjeuner au réveil.

A faire / à voir

L’activité classique, c’est le trekking dans les rizières. Vous pouvez le faire par vous-mêmes ou demander un guide, que Mary peut réserver pour vous. Personnellement, nous l’avons fait par nous-mêmes. Ce jour-là, le brouillard était si épais qu’on ne voyait rien à 3 mètres et qu’on avait l’impression qu’il pleuvait. Certains peuvent être déçus, mais c’est le temps typique de Sapa, il faut faire avec. Les « chemins » étaient très glissants et boueux, mais nous avons adoré ! Prévoyez donc des vêtements en conséquence. NB : il y a une machine à laver gratuite chez Mary.

.

Vous pouvez également demander à Mary de vous appeler un taxi qui vous emmènera voir d’autres choses, comme la love waterfall ou encore le tout nouveau téléphérique qui vous emmène sur le mont Fansipan.
Nous avons bien aimé faire un tour sur le marché également, on a pu y goûter de bonnes spécialités. Par contre, côté viande, âmes sensibles s’abstenir…

En conclusion, selon nous, Sapa est un passage obligé dans un voyage au Vietnam. Vous ne verrez pas d’aussi belles rizières ailleurs et le logement chez l’habitant nous a laissé un magnifique souvenir.

 

Lire la suite

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.